Bordalo II

Artur Bordalo (né à Lisbonne en 1987) utilise le nom d'artiste Bordalo II en hommage à son grand-père, le peintre Real Bordalo, afin de promouvoir une continuité et une réinvention de son héritage artistique.

Sa jeunesse s'est déroulée entre les heures passées dans l'atelier de son grand-père Real Bordalo, qui avait une passion incessante pour les aquarelles et les huiles et représentait des paysages et des scènes typiques de la ville, ainsi que les aventures autour des graffitis illégaux dans le monde underground de la ville de Lisbonne.

Il a suivi le cours de peinture à l'école Faculté des Beaux-Arts de Lisbonne pendant huit ans, sans jamais l'avoir terminé, mais dit que ces années lui ont permis de découvrir la sculpture, la céramique et d'expérimenter une variété de matériaux qui l'ont éloigné de la peinture. son travail artistique se concentre actuellement sur la remise en question de la société materialiste dont il fait (aussi) partie. La production et la consommation excessives de choses, qui aboutissent à la production continue de « déchets » et par conséquent à la destruction de la planète, sont les thèmes centraux de sa production. Ces « déchets » s’assument comme la matière première insolite et unique que Bordalo utilise dans la construction de pièces de petite et grande taille qu’il a diffusées dans le monde entier et qui, avant tout, entendent être le véhicule d’un manifeste universel.

Bordalo II